Newsletter #38 : La cyberattaque de Facebook

Bonjour à tous,

3 c'est mieux que 1 ? Cette semaine, je vous propose un format un peu différent : au lieu de parler d'une seule News, je vous détaille 3 infos pour frimer à la pause ou au dîner de ce soir

🗞 Les News : Facebook déraille, les gendarmes en première ligne et des hackers arrêtés

📘 Bug Facebook : une cyberattaque ?

Des sites inaccessibles, des applications bloquées, des messages jamais envoyés, comme si Facebook n'avait jamais existé. Le bug est survenu Lundi entre 18h et 00h30 rendant l'accès aux applications du groupe californien impossible.

On a cru à une cyberattaque, on a entendu des rumeurs de fuite de données, des rumeurs de serveurs redémarrés à la main, etc.

Finalement après 4h de silence, le directeur technique de Facebook a indiqué un changement de configuration dans les serveurs coordonnant les trafics entre les data-centers du groupe. Problème, ce changement a interrompu la communication entre les data-centers. C'est ainsi qu'est né le bug qui a fait paniquer tous les influenceurs de Dubaï pendant 6h durant et les 3,5 milliards d'utilisateurs des applications Facebook.

Donc pas de cyberattaque, pas de fuite de données, seulement une petite erreur de configuration…

👮 Une cyberattaque dans votre entreprise ? Appelez les gendarmes

Une cyberattaque c'est souvent impromptu, très stressant et vital pour l'entreprise. Souvent les systèmes informatiques sont totalement bloqués et régulièrement les systèmes d'opération le sont aussi. Alors on veut relancer la machine le plus vite possible et on appelle les responsables sécurité et informatique et des professionnels des cyberattaques.

Problème : une cyberattaque est un crime et est régie par le Code Pénal. Qui dit Code Pénal dit enquête judiciaire donc police/gendarmerie. Appelez la gendarmerie est l'un des premiers gestes à réaliser lorsqu'on subit une cyberattaque (qu'on soit une entreprise comme un particulier d'ailleurs). Cela permet de lutter contre l'impunité qui persiste sur internet.

Intervient alors une division spécialisée de la gendarmerie : le Centre de lutte Contre les Criminalités Numériques (C3N).

"La victime est souvent dans un état d’affolement total et se sent désemparée. C’est notre rôle de lui expliquer ce qui se passe et de l’aider à prendre les bonnes décisions, pour savoir comment agir face aux hackeurs ou pour la remédiation de son système" indiquait un responsable du C3N.

Les gendarmes enrichissent leur connaissance des hackers, de leur mode opératoire et peuvent ensuite les retrouver pour qu'ils répondent de leurs crimes.

👮 Des hackers arrêtés par la gendarmerie française

Quelle belle transition ! En effet, un groupe d'opérateur de Ransomware vient d'être arrêté en Ukraine par les forces de l'ordre européennes donc la gendarmerie Françaises. Le groupe opérait depuis mai 2020 et était à l'origine d'une centaine d'attaques. Les hackers réclamaient des rançons entre 5 et 70 millions d'euros.

Selon le communiqué de presse d’Europol, les autorités ont perquisitionné sept propriétés, saisies des liquidités (323 000 €) et deux voitures de luxe d’une valeur de 217 000 €. 1,3 millions de dollars ont pu être saisis dans plusieurs portefeuilles en cryptomonnaies.

À bientôt,

Louis des humains de Cyrius

Nous utilisons des cookies, comme décrit dans notre politique de confidentialité.

Cookie Settings

We use cookies to improve user experience. Choose what cookie categories you allow us to use. You can read more about our Cookie Policy by clicking on Cookie Policy below.

These cookies enable strictly necessary cookies for security, language support and verification of identity. These cookies can’t be disabled.

These cookies collect data to remember choices users make to improve and give a better user experience. Disabling can cause some parts of the site to not work properly.

These cookies help us to understand how visitors interact with our website, help us measure and analyze traffic to improve our service.

These cookies help us to better deliver marketing content and customized ads.